ESPACE AUDIO-VISUEL

ESPACE AUDIO-VISUEL

ESPACE AUDIO-VISUEL

L’espace audio visuel fait peau neuve !

U

ne invitation pour le visiteur, au gré de ses déambulations, à un voyage en Aubrac, grâce à des bornes audio présentant des spécificités du plateau, un film sur la transhumance et l’histoire des burons, un sentier forestier où les essences du massif sont représentées avec leurs enjeux économique et écologique, la reconstitution d’un buron avec ses outils authentiques issus du grenier de Capou à Soulages Bonneval. Les fourches du diable, outils utilisés pour l’extraction des racines de gentiane sont prêtées par l’Etablissement Marius Bonal… et bien d’autres surprises pour qui se montrera curieux : notamment des photos de l’Aubrac en format XXL ! »

P

our s’informer sur les filières économiques du territoire, les signes officiels de qualité, le projet de Parc naturel régional de l’Aubrac, le chemin de Saint Jacques de Compostelle…

En 2017, Focus sur les roches à bassin de l’Aubrac. L’exposition est prêtée par l’association des Riverains du Bès et sera visible jusqu’au 12 novembre avec une conférence le samedi 13 mai à 16h. (exposition de Catherine Mc Lean)

Exposition de Catherine Mc Lean : Roches, bassins, Aubrac
du 15 avril au 12 novembre aux horaires d’ouverture de la MDA.
Conférence ouverte à tous le samedi 13 mai à 16h par Catherine Mc Lean

L

’ Aubrac possède un nombre stupéfiant de bassins dans un périmètre de moins de 50 km2. C’est ce qui le singularise : en effet, des bassins sont signalés depuis longtemps un peu partout en Europe, littorale ou continentale, de même en Asie et en Amérique, mais généralement en tant que phénomènes isolés, difficilement datables, non clairement reliés à une culture bien définie ni à un usage précis.

A

utrement dit, le phénomène est avéré mais peu étayé par d’autres indices, mobilier ou stratigraphique, permettant de le contextualiser ni d’en révéler précisément l’usage. Ce qui m’a paru remarquable dans le cas des bassins de l’Aubrac, c’est leur fréquence et leur proximité; ils apparaissent bien là où l’on apprend à les trouver.

Recette : cherchez sur la carte IGN les symboles marquant les amas rocheux granitiques; ils sont situés autour de 1200m et cernés de sagnes; vous trouverez encore, là-haut, six fois sur dix, ce que montrent les photographies apposées sur ces murs – des cavités si nombreuses, dans des configurations si répétitives, qu’on peut prétendre en esquisser une typologie et oser avancer des hypothèses sur leurs utilisations.