Habitant la maison « la Vayssière » sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, proche du village de Saint Chély d’Aubrac, je me suis sentie liée à tous ceux qui marchent sur les chemins. Je me suis rendue attentive à tous ces êtres, ces innombrables marcheurs qui foulent les chemins de la terre. J’ai voulu rendre témoignage par des dessins au pastel de ces chemins d’humains dans les pulsations de la marche de notre monde.

A ceux qui marchent quelque part sur la terre :
à la femme enceinte et fatiguée qui doit aller chercher chaque jour l’eau avec un seau ; Guatémala
à l’enfant d’un bidonville de Madagascar qui ramène du bois pour sa famille ;
à la fillette qui porte son petit frère ; Pérou
à cet homme fuyant l’orage qui marche rapidement ;
à tous ceux qui empruntent des routes terreuses pour arracher leurs enfants à la guerre ;
à une femme qui avance dans la chaleur africaine ;
à ceux qui s’aident à marcher et s’accompagnent sur les chemins de la vie ;
à ceux qui parcourent le monde les pieds nus en se frayant un chemin parmi les pierres ;
à ceux dont chaque pas hésite ;
à l’enfant de Syrie qui marche dans un univers démoli aux maisons cassées et qui joue en traînant un grand plastique blanc ;
à ceux qui marchent contre le temps, contre le divorce des vies ;
à ceux qui veulent en marchant goûter au monde naturel et à ses beautés ;
aux promeneurs du dimanche, aux randonneurs du jeudi ;
à ceux qui fuient portant toute leur vie dans un sac ;
à cet individu qui transporte un matelas sur son dos, et aspire à la paix et au repos ;
à ceux qui prient en marchant, à ceux qui marchent en priant ;
à ceux qui soutiennent le petit enfant qui apprend à marcher ;
à l’étranger jeté sur une route étrangère ;
à la femme qui porte la précieuse eau dans une jerrican sur son dos ;

Chemins d’humains quelle vie s’ouvre à chaque pas ? quelles pensées tourbillonnent à l’intérieur de chacun? quels chemins
faut-il emprunter ? Quels horizons se dessinent ?
Et le pèlerin sur le chemin découvre-t-il ses forces et son
intériorité ? Se réenchante t-il au rythme de ses pas incluant en lui les beautés du ciel et de la terre ? Respire t-il enfin paisiblement ? Trouve t-il une solution pour transformer le malheur en chance ?
Pour se réconcilier avec lui- même ? Pour se remettre en chemin dans sa vie, pour rencontrer d’autres, se relier, pour retrouver le goût de vivre, se renouveler ?
Marcher… chacun ouvert à toute espérance.

Horaires

En Avril, Mai et Juin
Du mardi au dimanche de 9h à 18h30

En Juillet et Août
Tous les jours de 9h à 19h

En septembre
Du mardi au dimanche de 10h à 18h30

En Octobre et Novembre
Du mardi au dimanche de 11h à 17h30

Coordonnées

12470 Aubrac

05 65 44 67 90

Nous contacter